(…) Sage

L’expérience libératrice.
Les sages, explorant une autre manière d’être soi, ,ont quelque chose de nomade, mais sils n’errent pas au hasard. Ils cheminent sur les traces de ceux qui les ont précédés, ou bien en frayant une route inédite. A partir de l’éveil initial, ils entrent alors en travail. il leur faut d’abord se défaire de l’attachement aux biens matériels et aux affections humaines qui les entravent, afin de gagner une certaine marge d’autonomie. Cela ne signifie pas nécessairement un mode de vie sous le signe de la pauvreté. (…) Le détachement touche avant tout les certitudes intérieures et les habitudes acquises : « Vous n’êtes pas ici pour apprendre, mais pour désapprendre », disait le maître indien Ramana Maharshi.

qu’est-ce qu’un sage ?
Une manière plus subtile d’envisager l’existence et d’être soi.
Chacun à sa façon, les sages nous invitent à vivifier notre perception, comme une épice qui changerait le goût d’un plat et qui rendrait plus savoureuse l’expérience du monde.

Ysé Tardan-Masquelier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.