« L’émerveillement »

« L’émerveillement est une faculté poétique qui se décide » explique le philosophe B; Vergely. (…) Il précise qu’enfants nous avons à peu près tous connu ces plages d’émerveillement en découvrant la beauté de la nature au cours d’une promenade puis nous avons basculé dans le conflit, le travail et la responsabilité avec « l’obligation écrasante de devenir » ajoute le psychanalyste E.de Parrot. (…) Bertrand Vergely constate que nous grandissons en laissant de côté notre capacité d’émerveillement pour une soif de comprendre le monde, d’élaborer des concepts, pour tout rationaliser, maîtriser. (…)
Il ne s’agit pas ni de se pencher avec nostalgie sur les souvenirs de l’enfance, ni de considérer certaines natures plus
heureuses que d’autres, mais d’opérer un choix conscient et libre en refusant l’aigreur et la peur : « S’émerveiller c’est décider d’arrêter d’être inquiet, et de jouir de ce qui vient avec gratitude. ».
Nous pouvons traverser des épreuves, vivre des angoisses sans vouloir toujours tout comprendre, et accepter de cheminer pour nous laisser toucher par la beauté du monde. C.Dubois-Pellarin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.