Sagesse, Liberté et recherche de l’Absolu selon le Yoga de Patanjali (2)

La liberté, le but ultime

Cette vision pessimiste est heureusement nuancée par un message d’espoir : pourvu qu’un travail sur soi-même soit accompli, le futur pourrait bien se révéler plus souriant que notre condition actuelle : l’homme a déjà la liberté d’inscrire en lui un espace plus grand de liberté. Je résume ici l’esprit sinon la lettre de l’aphorisme 16 du deuxième chapitre qui marque le tournant de ce chapitre et résume tout l’esprit de l’entreprise proposée par Patanjali : rendre l’homme plus libre, rendre l’homme à sa liberté, progressivement.

Cherchons à comprendre quelle conception Patanjali se fait de la liberté et quel espoir il met en l’homme. Qu’est-ce que la liberté, qu’est-ce qu’être libre ? On ne traitera pas ici de la question du « comment » (comment être libre?) car la seule réponse à cette question, c’est l’ensemble du texte de Patanjali. On se demandera « qu’est-ce que la liberté ? » en sachant que les réponses partielles pourraient permettre, sans doute, d’éclairer la question du « comment ».

La liberté est le but ultime du yoga, le but de la pratique du yoga. Saisir le but pourrait bien conduire à reposer d’une façon moins directe la question des moyens. Il n’est donc pas inutile de nous interroger sur la liberté, même si celle-ci nous paraît bien peu accessible, on aurait même tendance à dire qu’il n’est pas inutile de nous interroger sur la liberté, surtout si elle nous paraît inaccessible.

P. Geenens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.