« Une attention soutenue »

(…) une attention soutenue, constante, qui débusque ce qui peut se cacher derrière mes « vouloir bien faire ». Une vigilance dans l’action, ferme et sans faiblesse, une vigilance dans un authentique lâcher prise où je n’accroche plus mes désirs, mes aspirations, mes espoirs et mes peurs à ce que j’accomplis. L’abandon total du fruit de l’action. Agir sans penser au résultat. Lâcher prise, couper court à toute supputation. Décrisper la pensée, ouvrir son coeur. Plus aucun effort à faire, plus de tension, pas de stress. Aucune volonté à faire passer. Je respire, je prends du recul, je me libère. Alors s’installent en moi, le calme, la paix. Une paix sereine et joyeuse. » G. Gilson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *