« Le corps, point de départ »

« (…) il ne suffit pas de travailler sur le corps systématiquement, pour qu’une transformation positive survienne « au-delà » du corps. Il faut que l’intelligence, à tout instant, s’applique à ce travail. Le corps, lui-même devient alors intelligent et reflète l’harmonie générale de l’individu.
Dans le cas contraire, nous pouvons au mieux faire souffrir notre corps par des pratiques inadaptées ; (…) Dans le bien être d’un individu interviennent au premier chef des rapports harmonieux avec son environnement géographique, familial, culturel … Si cette harmonie existe, toutes les conditions favorisant son équilibre se trouvent réunies.
Ce qui se passe au niveau du corps est un reflet de la façon dont tout celà est vécu.
C’est ce que propose le Yoga : un reflet de notre propre vie. »
L. Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.