Rechercher pour l’être humain l’état de santé au sens large »

« Il s’agit de bien se sentir ; les Indiens diraient que la coordination des fonctions de l’organisme est bonne. Ceci n’implique pas forcément l’absence totale de trouble ici ou là ; mais la capacité de ne pas être perturbé durablement ou en profondeur par les « accidents » qui peuvent survenir et d’intégrer dans un nouvel équilibre les modifications induites en nous par telle ou telle maladie … c’est faire appel à nos capacités de flexibilité et d’adaptation au sens physique et psychique. (…) L’intelligence qui anime notre corps peut se dévoiler. » L. Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.