« SVADHARMA »

« Quand on parle de « svadharma », on ne s’occupe pas du succès, c’est du devoir qu’il s’agit. Les responsabilités essentielles ne se mesurent pas au degré de réussite …
Le karma yoga, qui m’engage à l’action, le demande pour l’action, elle-même, parce que c’est cela qu’il faut faire, indépendamment du succès ou de l’échec. Essayer, s’appliquer, recommencer autant de fois que nécessaire, voilà le karma yoga ; c’est un enseignement important de la Bhagavad-Gîtâ.
Le succès en matière de « svadharma » est totalement indépendant du nombre de faits accomplis, de leur importance, de l’impact qu’il ont sur ceux qui me regardent … non, mais cela me procure une profonde satisfaction dans le coeur. Sentir que l’on a fait le maximum même si par ailleurs cela comporte parfois quelques difficultés, même si cela implique quelques situations un peu douloureuses, un bon sentiment reste au plus profond de soi.
Non vraiment, en ce qui concerne nos devoirs et nos responsabilités « svadharma », le succès ne peut pas être la motivation première de l’action. »
TKV Désikachar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.