« le moyeu, c’est notre coeur »

« La tradition indienne raconte l’histoire d’un grand érudit expert dans tous les domaines : physique, astrologie, religion, poésie… rien ne lui était inconnu, sauf le bonheur. Curieux et inquiet, il alla voir un maître qui lui dit : « l’homme est comme une roue, il a une circonférence, des rayons et un moyeu. Vous connaissez la circonférence et les rayons, mais vous êtes passé à coté de votre moyeu et vous l’ignorez. »

Le yoga nous propose d’évoluer vers plus de simplicité et d’intériorité en privilégiant l’écoute. L’écoute profonde peut nous aider à cesser de privilégier les valeurs matérielles au détriment de l’intériorité, cesser de privilégier l’avoir sur l’être et peut-être retrouver le subtil équilibre qui permet à l’être de s’exprimer dans toutes ses dimensions.
Explorons ce chemin vers l’intériorité en réhabilitant le coeur en tant que siège de la connaissance, d’intelligence et de sagesse.
Le coeur ne connait pas de frontières et le moyeu demeure.

« Là où se trouvait une maison solide, il n’y a plus qu’une construction de l’esprit, déformée, mais répondant si parfaitement à la pensée qu’on la croirait encore bâtie dans le cerveau… Les temples, (l’esprit de notre temps) les a oubliés. C’est notre coeur ainsi dilapidé qu’il nous faut préserver au secret de nous-mêmes. » Rainer Maria Rilke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.