Ordre et désordre dans la pensée de l’Inde (2)

L’acte désintéressé
Dans la Bhagavad-Gîtâ, il est dit à plusieurs reprises que chaque action accomplie pour ses fruits est source d’enchaînement : elle « lie » l’être humain. Agir pour les résultats engendre dans l’esprit un ensemble de forces qui continuent à s’exercer bien après l’achèvement de l’action et qui forgent un destin créé par l’individu lui-même. L’acte gratuit, si difficile à réaliser, est un des aspects majeurs du yoga.
La notion de sacrifice se fonde sur la constatation que tout acte dans l’univers émane de la nécessité impérieuse d’agir. Présente dans chaque élément constitutif de l’univers, elle ne s’accomplit pas au bénéfice d’un seul individu ou telle forme de vie, mais bien de la totalité. En ce sens, chaque individu pose des actes qui sont « gratuits ». Le yoga nous demande de modifier notre manière d’agir pour qu’elle devienne l’expression de la mouvance de l’univers plutôt que l’expression du désir d’une entité limitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.