Ordre et désordre dans la pensée de l’Inde (5)

La connaissance et la dévotion

« Pour le Sâmkhya, le problème du passage du désordre vers l’ordre et de l’asservissement vers la liberté se pose en terme de séparation : comment se débarrasser de l’identification à ce qui n’est pas « Conscience Pure » et qui est à la source du désir et de la peur ? D’où l’accent mis sur le discernement.

Quant au Védanta, il considère l’ordre et la libération comme les conséquences d’une attitude de dévotion que l’individu nourrit à l’égard du « Principe Suprême ». Cette attitude le dépouille des limitations de son moi, le purifie et le conduit à l’union avec ce « Principe Suprême ». (…)

La divergence de points de vue n’est qu’apparente puisque, selon le Védanta, le Suprême se trouve au coeur de chaque être sous la forme du « Souverain Intérieur ». Seule sa présence explique que l’on puisse se plier aux injonctions du Veda; (…) En ce sens, l’ordre existe déjà effectivement déjà en nous-mêmes, sous la forme de ce Maître interne; Il suffit de l’écouter pour redécouvrir à l’intérieur et sans aucune imposition extérieure, l’ordre inhérent à l’univers et à nous-mêmes. »
François Lorin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.