« L’énergie d’éveil et l’énergie de refoulement » (2)

L’énergie de refoulement

La plupart des processus éducatifs sont marqués de cette énergie de refoulement qui se surpasse grâce à la récompense et au châtiment. Dès lors, elle intensifie artificiellement l’intensité de vie ; elle donne sens et profondeur au quotidien ; elle moule et plie, façonne distord la nature pour obtenir d’elle d’autres fuits …
Tel le maître d’armes, Drona, dans le Mahabharata, qui refuse le disciple enthousiaste et doué, Eklavya, par respect pour la Loi,  qui exige du disciple qu’il connaisse son ascendance ; lorsque Eklavya, seul, par sa dévotion sans partage et par les méditations quotidiennes devant la figurine de glaise de son maître modelée de sa main, parvient à la maîtrise totale de l’art du tir à l’arc, Drona choisit de refouler son immense admiration et exige en paiement de ses honoraires de « guru », comme l’exige la Loi, le pouce droit d’Eklavya, qui s’exécute sans hésiter et qui, dès lors, ne pourra jamais plus tirer ! Double refoulement du Maître et du disciple, admirable certes, mais au nom de quelles chimères ?
(…) À un moindre degré, il y a le pratiquant qui se pousse pour faire sa pratique quotidienne, l’étudiant qui fait la chasse à ses impuretés psychiques et qui veille à ne laisser surgir aucune émotion « négative », confondant refoulement et libération !
L’énergie de refoulement ne doit pas à son tour être « refoulée » puisqu’elle fait partie de notre dynamique collective et individuelle ; toutefois je pense que sa continuation contredit toutes nos tentatives d’éveil et de compréhension.

…/…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.